Assurance habitation locataire ou propriétaire ?

L’assurance habitation offre plusieurs avantages en cas de sinistres. En tant que locataire, il est nécessaire de savoir qui est tenu d’assurer le bien loué. Le présent contenu apporte plus de détails sur le sujet.

Assurance habitation obligatoire pour le locataire

La loi oblige le locataire à souscrire à une assurance habitation afin de faire face aux risques locatifs. Ceci fait partie des clauses du contrat de bail. Cependant, lorsque ce n’est pas fait, le propriétaire peut insérer une résiliation dans le contrat pour se désengager au moment opportun.

Dans le même temps, à défaut de cela, le propriétaire peut toutefois souscrire à une assurance habitation pour son bien. Dans ce cas, le locataire est tenu d’assurer 1/12 du montant de la prime d’assurance. Ce dernier peut payer plus si le propriétaire respecte la loi en exigeant le versement de la majoration (10% de la prime).

Assurance habitation facultative pour le propriétaire

La loi n’est pas exigeante sur la souscription à une assurance habitation. Néanmoins, elle recommande vivement aux propriétaires d’assurer leurs patrimoines. Pour ce faire, beaucoup d’entre eux y souscrivent afin de prévenir les dépenses inattendues en cas de sinistres.

L’assurance habitation est une mesure préventive exigée par la loi pour tout locataire. Elle est par contre une décision libre pour les propriétaires d’appartements.

Choisir son assurance habitation

Voici quelques conseils pour faire votre choix, en toute sérénité !

Les garanties essentielles d’une assurance habitation

L’assurance multirisque habitation offre un certain nombre de garanties essentielles, qui doivent toutes être présentes dans le contrat.

Les garanties de base d’une assurance multirisque habitation

Elles sont essentielles et doivent être présentes dans tous les contrats multirisques :

    • la garantie des risques locatifs, qui couvre les dommages causés par le locataire à l’immeuble, aux voisins ou tiers ;
  • la garantie incendie et dégâts des eaux ;
  • la garantie catastrophes naturelles ;
  • la garantie tempête, grêle et neige ;
  • les dommages électriques ou causés par les eaux, ainsi que les dommages dus aux effets de la foudre.

Il faut aussi savoir que certaines de ces garanties peuvent être optionnelles et qu’elles ne sont pas toujours présentes dans les offres proposées.