Le meilleur équipement de moto pour les débutants

La sécurité est primordiale en toute chose, et faire de la moto n’est pas différent. Que vous soyez à six mois de votre nouvelle aventure ou à 16 ans de votre première sortie, l’équipement de moto est un investissement qui sera toujours rentable. Combien d’argent investissez-vous dans votre équipement, et quand prenez-vous cet investissement pour acquis ?


Ne laissez pas cela vous dissuader de faire de la moto, car le port d’un équipement adéquat permet d’atténuer considérablement ces risques. Cependant, cela signifie que si vous commencez tout juste à apprendre à conduire une moto, il est important de ne pas attendre pour acheter le matériel dont vous avez besoin. Lorsque vous choisissez votre équipement de départ, recherchez les six éléments clés suivants et utilisez ce guide pour vous aider dans vos décisions.

1. Casque

Oui, évidemment il vous en faut un ! L’homologation ECE 22-04 et 22-05 est la norme de sécurité européenne à respecter absolument.
Il existe trois types de base à considérer : le casque intégral, le casque ¾ et le casque ½.

Casque intégral

Le casque intégral vous offrira la plus grande couverture autour de votre tête et de votre visage avec une protection supplémentaire à la base de votre tête. La protection des yeux sera probablement constituée d’une visière qui peut être tournée vers le haut selon les besoins. La visière peut avoir différentes finitions, notamment une teinte claire, une teinte foncée, une variation de couleur ou un simple transparent. La protection est la meilleure sur ce type car elle couvre tout ce qui est vital, doit bien respirer avec la ventilation, et peut vous permettre d’entendre le trafic et les sons environnants pour une conduite défensive.

Casque ¾

Le casque ¾ est similaire au casque intégral, mais il n’offre pas la même couverture du visage. Le côté, le dessus et l’arrière de votre tête seront couverts uniquement. Les visières des casques ¾ sont généralement de type rabattable et peuvent être transparentes, colorées ou teintées. La protection sera moindre que celle d’un casque intégral au niveau du menton et du visage, mais les autres zones (côté, arrière et dessus) devraient être comparables. L’audition et la ventilation seront également similaires à celles d’un casque intégral, car il devrait bien respirer en le portant, et vous pourrez entendre ce qui est proche de vous.

½ casque

Le ½ casque n’est pas ce que la plupart des gens appellent le « casque à cerveau ». Le ½ casque couvrira le dessus de votre tête avec une couverture partielle du côté et de l’arrière. Il offre toujours une protection mais ne couvre en aucun cas votre visage. Les motocyclistes choisissent généralement une autre forme de protection des yeux, comme des lunettes de vue ou des lunettes de protection. Ce modèle offre la moins bonne protection globale des trois en raison de sa couverture limitée.

2. Veste

Quel que soit le temps ou la distance que vous prévoyez de parcourir, un blouson est indispensable. Consultez notre article sur le choix d’un blouson de moto sûr, où nous découvrons les différentes parties d’un blouson et comment chacune d’entre elles constitue un ensemble protecteur qui vous protège de la piqûre d’une punaise de juin lors de votre prochaine sortie.

Il existe un grand nombre de matériaux, du cuir aux matières synthétiques, qui offrent une excellente protection, un style et une fonction. C’est à vous de décider ce que vous allez porter. Le cuir peut être superbe avec votre cruiser robuste ou flashy avec votre modèle sport, mais un synthétique bien conçu conviendra peut-être mieux à votre moto de grand tourisme sur plus de 1 000 kilomètres de route ouverte.
Le blouson doit être confortable, sans être trop grand et encombrant, et offrir les fonctions dont vous avez besoin. Les poches, qu’elles soient internes ou externes, peuvent être ou non ce dont vous avez besoin ou envie, alors choisissez judicieusement en fonction du niveau de fonction dont vous avez besoin pour rouler.

3. Pantalon

Les pantalons sont souvent négligés car les motocyclistes pensent souvent que les jeans sont une tenue de moto acceptable. Un véritable pantalon de moto offre une protection contre l’environnement ainsi qu’une ventilation et un blindage aux endroits les plus susceptibles d’être touchés. La visibilité est un élément clé de la conception, qu’il s’agisse d’une couleur vive ou d’un revêtement rétro-réfléchissant.

Tout comme les vestes de moto, les pantalons de moto sont disponibles dans différents matériaux et styles. Le textile, le cuir, le denim et le kevlar sont différents matériaux utilisés dans les pantalons, et ils peuvent être utilisés seuls ou en combinaison les uns avec les autres, selon le style de conduite pour lequel ils sont conçus.

La plupart des pantalons en textile sont conçus comme une deuxième couche par-dessus un short ou un pantalon ordinaire. Ils peuvent être un ajout à une veste qui peut former un costume complet, ou simplement destinés à être portés par-dessus votre beau pantalon de ville sur le chemin du bureau. Des doublures amovibles pour ajouter une couche de chaleur sont une option pour les randonnées plus fraîches et peuvent toujours être enlevées pendant les mois plus chauds.

Au-delà des pantalons textiles à limites secondaires, il existe des styles individuels en denim et en cuir qui ressemblent à la couche qui recouvre directement votre peau. Le denim est généralement entrelacé avec un autre tissu pour augmenter sa résistance à l’abrasion en cas de chute. Le Kevlar est typique à cet égard, et il existe des pantalons étiquetés « Kevlar Denim ». D’autres styles de denim peuvent ajouter des sections de protection supplémentaire dans les zones à fort impact.

Le cuir peut être trouvé dans un style sportif qui implique des rondelles abrasives aux genoux destinées à toucher le sol. Pour ceux qui veulent aller jusqu’au bout de l’équitation, ces pantalons offrent une protection maximale au niveau des fesses, des genoux et des hanches. Il existe des styles moins agressifs en cuir qui ressemblent davantage à des pantalons ordinaires, mais qui offrent tout de même une protection pour l’équitation.

Pour trouver le pantalon d’équitation idéal, vous devez tenir compte des conditions météorologiques, de la durée du trajet et du type de moto que vous conduisez. Le cuir est excellent pour la protection, mais au cours d’une longue randonnée, il peut devenir de moins en moins confortable. Les textiles offrent une excellente protection, visibilité et ventilation, mais ne sont pas non plus le pantalon idéal pour toutes les occasions. Vous devrez également considérer si vous préférez porter des vêtements sous le pantalon, car il doit avant tout être confortable dans votre position de conduite normale. Il ne doit pas être trop serré, ni monter trop haut en exposant le haut de vos bottes, ni être trop volumineux, ce qui rendrait la conduite, les changements de vitesse ou les arrêts difficiles.

4. Bottes

Ces bottes sont conçues pour la conduite, et c’est exactement ce qu’elles font, mais elles sont aussi parfois utilisées pour se promener. Les bottes spécifiques à la moto sont conçues en tenant compte des caractéristiques et de la sécurité du motard. Elles se situent généralement au-dessus de la cheville et sont dotées d’une protection intégrée, d’une rigidité accrue en torsion pour réduire la flexion et de semelles résistantes à l’huile pour une bonne adhérence au sol (tout en étant des chaussures élégantes). L’une des blessures les plus courantes qui peuvent survenir en motocyclette est lorsque le pied est coincé sous la moto, et que la cheville et la partie inférieure de la jambe subissent la force de la chute de la moto. Des bottes de moto robustes sont la clé de la protection de la cheville.

Les lacets des bottes de moto se trouvent généralement à l’intérieur de la botte pour éviter qu’ils ne s’emmêlent sur la moto. Les lacets extérieurs peuvent se prendre dans le levier de vitesses, les repose-pieds, etc. et vous empêcher de poser le pied à l’arrêt. Toutes les bottes à lacets extérieurs doivent permettre de rentrer les lacets dans la botte. Outre les lacets, les bottes de moto doivent être dotées d’un coussinet de levier de vitesse destiné à s’user contre le levier de vitesse, de boucles sûres (si elles sont conçues avec des boucles) et de coutures doubles ou triples suffisamment durables pour résister à une glissade sur le sol. Si les lacets ne sont pas votre style, il existe des alternatives au Velcro ou aux boucles solides qui fixeront votre botte sur votre pied tout en étant confortables.

Les bottes de moto sont généralement fabriquées dans un cuir épais de haute qualité qui offre une excellente résistance à l’abrasion. Les fabricants reconnaissent que le cuir ne respire pas toujours bien, et ils ont commencé à concevoir des bottes en textile avec des matériaux très résistants à l’abrasion qui sont imperméables et avec une bonne ventilation. Ils ajoutent également des renforts remplaçables en plastique ou en cuir dans les zones de forte usure sur les orteils, le coussinet de levier de vitesse et les talons. Ces renforts peuvent être remplacés lorsqu’ils sont usés au lieu de devoir acheter une nouvelle paire de bottes. Vous pouvez également envisager des bottes avec des protections d’orteils en métal (à l’intérieur ou à l’extérieur des bottes) si vous prévoyez de rouler dans un trafic plus intense pour une meilleure protection des orteils. Si vous choisissez une botte en cuir, assurez-vous qu’elle est fabriquée dans un cuir traité qui n’absorbera pas l’eau en cas d’orage. Des bottes mouillées et détrempées rendent la conduite inconfortable.

La dernière chose à souligner au sujet des bottes de moto est qu’elles doivent être confortables sur votre pied pour être portées toute la journée. Les fabricants fabriquent des bottes spécifiques à leurs marques, et tout comme les casques, elles ont tendance à s’adapter aux pieds un peu différemment selon la marque. Gardez à l’esprit les chaussettes que vous prévoyez de porter avec les bottes, car des chaussettes épaisses et lourdes peuvent rendre les bottes trop serrées et limiter la ventilation pendant une longue journée de conduite.

5. Gants

Les gants n’ont souvent pas le respect qu’ils méritent. Les gants offrent plus de protection pour vos mains que vous ne le pensez. En cas de chute, il est plus probable que vous tendiez les mains pour vous rattraper comme une réaction naturelle.

Tout comme pour les vestes et les pantalons, vous pouvez choisir parmi plusieurs matériaux. Le cuir est toujours un bon choix, certains offrent un rembourrage et une protection supplémentaires sur les doigts, les articulations, le dos de la main et la paume, et il existe également des mélanges de textiles qui offrent une protection contre l’abrasion et une imperméabilité.

Au-delà de la discussion sur les matériaux, les gants doivent s’adapter à vos mains de manière confortable. Vous devez manipuler des leviers et des boutons lorsque vous roulez, et chercher à tâtons le bouton du clignotant dans des gants de ski trop grands est tout simplement gênant, sans parler du danger.

Parmi les différents styles de gants disponibles, il y a beaucoup de choix à considérer. Certains veulent la protection et la légèreté d’un gant de course complet avec des articulations en carbone/kevlar, une ventilation et une protection des poignets. Si c’est trop, vous pouvez opter pour un gant de randonnée qui offre une excellente protection, une bonne ventilation et un chauffage pour la conduite par temps chaud ou froid, et qui peut aller partout et tout faire. Si vous prévoyez de rouler dans un environnement plus urbain, il existe d’excellentes offres de gants légers qui ne dépassent pas le poignet et qui permettent de rouler facilement avec une veste. Avec la technologie actuelle en matière de communication sans fil, certains considéreront les gants sans doigts pour pouvoir utiliser un écran tactile mobile sans avoir besoin d’enlever le gant. Dans ce cas, nous vous recommandons de trouver un gant dont la paume est compatible avec les écrans tactiles plutôt que de rouler avec des gants sans doigts. Il se peut que vous n’ayez jamais besoin de leur protection contre le sol, mais qu’un gros insecte ou un caillou vous frappe le doigt est une proposition piquante.

Une fois que vous avez choisi le matériau et les caractéristiques, le défi suivant consiste à trouver la bonne taille. Comme pour les casques et les bottes, les tailles et les formes des fabricants varient légèrement. Les tailles européennes et américaines peuvent être converties dans un sens ou dans l’autre, mais elles présentent toujours une légère variation par rapport à ce qui correspondra vraiment à vos mains et à un serrage confortable au niveau du poignet. Nous vous recommandons d’essayer quelques paires de gants dans la matière et le style qui vous intéressent afin de trouver ce qui vous convient le mieux sans vous étrangler les doigts ni vous sentir comme des gants de ski prêts pour les pistes.

Trouver le meilleur équipement de moto pour les débutants peut être une tâche délicate, mais c’est essentiel pour votre confort et, surtout, votre sécurité. Si vous n’êtes toujours pas sûr de vous, emmenez un ami motard plus expérimenté lors de vos achats, car il pourra vous guider dans vos recherches.